F.R.M.C: Home Actualités Coup d’envoi du Tour du Maroc cycliste 2018

Coup d’envoi du Tour du Maroc cycliste 2018

C’est aujourd’hui que sera donné le coup d’envoi du Tour du Maroc cycliste 2018 prévu entre le 6 et le 15 avril. Ce Tour du Maroc qui est à sa 11e édition prendra son en

vol de la capitale Rabat pour faire un parcours de pratiquement 1.600Km  répartis sur 10 étapes avant l’arrivée prévue à Casablanca.

A cette occasion, la Fédération royale marocaine de cyclisme a organisé, mardi dernier, une conférence de presse à son siège au vélodrome de Casablanca, consacrée à la présentation de cet événement cycliste international qui sillonnera une très bonne partie du sud du pays de l’Atlas.

Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition, connait la participation de 22 équipes professionnelles d’Europe, Asie, Amérique et Afrique. Ces équipes représentent la France, Espagne, Allemagne, Italie, Russie, Suède, Norvège, Slovaquie, Finlande, Hongrie, Canada, Azerbaïdjan, Mongolie, Iran, Japon, République Dominicaine,  Angola, Kenya. Les équipes arabes sont représentées par l’Algérie et Tunisie. Le Maroc, lui, participe avec trois sélections sous la houlette du nouvel directeur national, le Français Yann Dejan qui venait d’être nommé au sein de la FRMC.

Cette compétition qui fait partie du calendrier de l’Africa Tour de l’Union cycliste internationale, est marquée par une dizaine d’étapes menant les coureurs de Rabat vers le sud du Maroc en passant par Meknès, Fès, Khenifra, Béni Mellal, Marrakech, Ourzazate, Zagora, Taznakhte, Taroudant, Agadir, Essaouira, Safi, El Jadida et le retour à Casablanca. Ces différentes étapes ont chacune des distances différentes avec Rabat-Meknès (132, 2 Kms), Fès-Khénifra (158, 1 kms), Beni Mellal-Marrakech étape la plus longue (193,5 kms), Marrakech-Ouarzazate (193 kms), Ouarzazate-Zagora (142,8 Kms), Tazenakht-Taroudant (187,7 Kms), Taroudant-Agadir (110,3 Kms), Agadir-Essaouira (166,6 Kms), Safi-El Jadida (151,5 Kms) et El Jadida-Casablanca (127, 5 Kms).

C’est ce qu’a confirmé le président de la FRMC, Mohammed Belmahi, et les partenaires de ce Tour du Maroc  dont le coup d’envoi coïncide avec la Journée mondiale du sport et qui sera marqué cette année par certaines nouveautés telle la visite pour la première fois d’une ville du sud marocain, Zagora, comptant pour la 5e étape liée à Ouarzazate. Environ 7 régions sur 12 seront honorées par ce Tour du Maroc qui connaitra également une caravane publicitaire et une course exhibition consacrée aux femmes et championnes du Maroc…

Pour la participation des coureurs cyclistes marocains, les organisateurs  tablent sur de bons résultats. Le staff de l’équipe nationale est mobilisé autour du président Mohammed Belmahi qui nous a assuré à l’occasion que la FRMC a tout prévu pour réussir le Tour du Maroc, le premier en Afrique avec 10 étapes.  En plus du Tour du Maroc qui reste une terre de cyclisme en Afrique, la FRMC a plusieurs objectifs à réaliser dont la qualification aux JO 2020 de Tokyo et la qualification aux prochains championnats du monde.

Pour le moment, place au Tour du Maroc qui a souvent constitué une grande occasion de briller pour les coureurs cyclistes et qui continue toujours de le faire.

Si donc le premier Tour du Maroc en 1937 fut remporté par l’Espagnol Mariano Canardo, les récentes éditions furent dominées par deux cyclistes marocains, Mouhssine Lasaini en 2011 et Anass Aït El Abdia en 2017 après avoir complété le podium en 2015. Entre-temps, ce Tour du Maroc qui avait pris une grande tournure notamment dans les années 1970 devenant une des pistes de « mise en forme » de grands coureurs cyclistes européens dont ceux des pays de l’Est et plus précisément de l’ancienne Union Soviétique ayant enregistré 5 victoires individuelles à l’URSS.

Auparavant et dans les années 1960, le cyclisme national avait inscrit son nom en Or sur la liste des vainqueurs de cette compétition grâce surtout à l’omniprésent, Feu Mohamed El Gourch qui a triplement remporté ce Tour du Maroc en 1960, 1964 et 1965. Abderahmane Farak lui a succédé en remportant l’édition de 1969. Depuis lors, d’autres cyclismes marocains avaient brillé par leur participation tels Mustapha Nejjari 2e en 1981 et 3e en 1983, Adil Jelloul 2e en 2012… et tant d’autres qui ont brillé surtout dans différents tours cyclistes en Afrique.

Espérons aujourd’hui que le cyclisme national puisse enchainer avec le Tour du Maroc 2018.

Rachid Lebchir